Tech for Good

Santé, Alimentation, Tech for Good, Open data

Stéphane Gigandet

Open Food Facts

Conscient que la culture du secret en place dans l’industrie agroalimentaire est un obstacle majeur à l’amélioration de la qualité nutritionnelle des aliments et aux enjeux de santé publique telle que l’obésité, le diabète ou encore les maladies cardio-vasculaires, Stéphane a créé Open Food Facts en 2012. Véritable Wikipedia des aliments, ce mouvement  utilise le pouvoir des citoyens pour pousser les industriels à libérer les données concernant leurs produits et à améliorer leurs recettes, une révolution dans ce secteur ! Et il ne compte pas s’arrêter là. Stéphane cherche désormais à mesurer l’impact environnemental de chacun des produits que nous consommons, une nouvelle étape vers une industrie agroalimentaire plus responsable. 

Conscient que la culture du secret en place dans l’industrie agroalimentaire est un obstacle majeur à l’amélioration de la qualité nutritionnelle des aliments et aux enjeux de santé publique telle que l’obésité, le diabète ou encore les maladies cardio-vasculaires, Stéphane a créé Open Food Facts en 2012. Véritable Wikipedia des aliments, ce mouvement  utilise le pouvoir des citoyens pour pousser les industriels à libérer les données concernant leurs produits et à améliorer leurs recettes, une révolution dans ce secteur ! Et il ne compte pas s’arrêter là. Stéphane cherche désormais à mesurer l’impact environnemental de chacun des produits que nous consommons, une nouvelle étape vers une industrie agroalimentaire plus responsable. 

IMPACT

. En 2020, Open Food Facts réunit 20 000 contributeurs et met à disposition des données sur 1 million de produits dans 100 pays. Ce mouvement est à l’origine de nombreuses applications nutritionnelles, téléchargées par un français sur trois. Grâce à sa collaboration étroite avec la recherche et Santé Publique France, Stéphane a permis la démocratisation du label NutriScore, contribuant ainsi à l’augmentation drastique de la transparence du secteur, engendrant automatiquement un changement de pratiques de la part des industriels, désireux à présent de faire évoluer leurs recettes.

 

QUI EST-IL ?

Stéphane est ingénieur informaticien et a travaillé une dizaine d’années pour Yahoo. Depuis tout petit, l’univers digital le passionne dans sa dimension collaborative, il passe ses soirées et ses week-ends à développer des projets numériques au service des besoins de la communauté. En 2010, il se lance à son compte et développe un site web regroupant 5.000 blogueurs de cuisine et rassemblant deux millions de visiteurs réguliers. En 2012, marqué par une conversation avec l’un des contributeurs de son site, il s’intéresse au sujet de la transparence du secteur de l’agro-alimentaire et réalise l’ampleur du problème. Il décide alors de s’appuyer sur les citoyens consommateurs pour y remédier…C’est le début d’Open Food Facts.